Entrer en maison de retraite : moyen de financement

25/06/2019 0 Par admin
Entrer en maison de retraite : moyen de financement

Passer un certain âge, les personnes âgées ne peuvent plus être laissées seules dans leur domicile. Les risques d’accident deviennent importants d’où la solution de la maison de retraite. Celles-ci sont assez onéreuses suivant l’état de la personne. Il s’avère intéressant de voir les possibilités de financement pour cette option.

Les diverses aides auquel vous pouvez recourir

À l’âge de la retraite, les revenus sont fortement diminués. Il est rare que le montant des pensions et des épargnes arrive à assurer les frais d’hébergement et d’accompagnement en maison de retraite. La famille et les enfants doivent souvent se cotiser pour remplir ces divers frais. Pour alléger un peu, il est possible de recourir à certaines aides.

Les aides au logement pour personnes âgées

Partir en maison de retraite, c’est changer de domicile. Selon les structures présentes dans chaque État, il est possible de recourir aux aides au logement et aux aides sociales d’hébergement. Généralement, les aides aux logements sont versées par la caisse d’allocations familiales. Pour ce type d’aide, l’organisme qui va aider la personne âgée évaluera son état, notamment son niveau de perte d’autonomie. C’est de ce constat qu’il déterminera le montant allouer et nécessaire pour l’aide au logement. Les aides sociales d’hébergement sont quant à eux réservées aux personnes qui ont un revenu annuel très faible. L’aide consiste en une participation aux frais d’hébergement de la personne retraitée admise en maison de retraite. Il faut savoir que ce type d’aide n’intervient pas à titre principal, de ce fait, les proches seront d’abord sollicités pour payer les frais, et l’aide sociale d’hébergement n’intervient qu’en dernier recours.

Les conditions d’obtention des aides

Il faut tout d’abord signaler que les deux aides, l’aide aux logements et l’aide sociale d’hébergement ne peuvent pas être cumulées. De manière générale, les organismes d’aides aux logements s’appuient sur trois critères pour accorder leurs aides à une personne âgée. Ils se préoccupent avant tout des ressources financières dont la personne peut jouir. Dans ce cadre, ils étudieront les possibilités des ayants droit de la personne mis en maison de retraite. Ensuite, le montant de l’aide sera établi en fonction du coût d’hébergement quotidien de la personne. Si la personne doit être assistée en permanence et doit faire l’objet d’un suivi médical fréquent, l’organisme qui offre son aide peut prendre en charge l’intégralité des frais de logement. Enfin, l’état et la situation géographique de la maison de retraite jouent un grand rôle dans l’obtention des aides.

Les autres points financiers à ne pas négliger

Les frais d’hébergement sont un des points les plus importants pour l’admission en maison de retraite. Malheureusement, il ne s’agit pas des seuls frais auxquels la personne âgée doit faire face. Il faut néanmoins souligner que les proches ou la personne sont tenus de suivre l’état des versements et de les déclarer. Ils doivent également honorer leurs factures et en garder les pièces justificatives, pour d’éventuels remboursements.

Médicaments et nourriture

Il n’est pas rare que la personne admise en maison de retraite soit sujette à des maladies de vieillesse. La meilleure option est de contracter une assurance maladie qui couvrira l’ensemble des frais médicaux. Pour la nourriture, il n’existe pas d’aide spécifique. Il faut se renseigner auprès de la maison de retraite ou de son restaurateur pour connaitre les prix et les modalités de paiement. En effet, dans les meilleures des cas il peut arriver que l’alimentation soit comprise dans les frais d’hébergement.